Vivre à l’ère de l’économie collaborative

Ces dernières années, notre société et notre système économique ont fait l’objet de profondes mutations. Ainsi, se sont développées de nouvelles façons de consommer, dont une pratique de plus en plus répandue : l’économie collaborative.

Imaginez un monde dans lequel vous partagez votre voiture avec des personnes avec qui vous êtes entré en relation grâce à une une plateforme en ligne. Un monde dans lequel vous laissez vos clés d’appartement à un touriste venu visiter votre ville. Un monde dans lequel vous faites assez confiance à un inconnu pour partager vos biens avec lui.

Ce monde est bien réel. Vous êtes en train de le vivre aujourd’hui.

Cette révolution est rendue possible grâce à un changement des comportements ainsi qu’une plus grande connectivité. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de collaborer et de partager nos biens personnels comme jamais auparavant !

L’économie collaborative

D’après l’Oxford English Dictionary , l’économie collaborative est :
un système économique dans lequel les biens et services sont partagés entre individus, contre rémunération ou non, généralement sur internet”.

En d’autres termes : Vous avez besoin de quelque chose ? Quelqu’un peut sûrement vous le prêter.
Avec cette nouvelle façon de consommer, nous pouvons facilement accéder aux biens possédés par d’autres personnes. Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies et aux smartphones, nous ne sommes plus limités à interagir seulement avec nos voisins. Nous pouvons désormais accéder à tout un réseau d’individus, en général via une simple application. Nous pouvons optimiser des biens ou services jusqu’à présent peu utilisés, comme les places libres dans une voiture ou un appartement inoccupé lors d’une absence tempora

Une motivation économique

Quand on y réfléchit, l’économie collaborative a toujours existé. Vous avez besoin d’un marteau ? Votre voisin peut vous dépanner. Vous n’avez pas de voiture ? Vous pouvez emprunter celle d’un collègue. Mais l’économie collaborative vous donne aussi accès à des biens que votre entourage ne peut pas vous fournir.

Si cette idée de partage n’est pas nouvelle, elle ne s’est que très récemment ancrée dans nos usages et a transformé notre paysage économique. Au siècle dernier, l’idéal recherché était d’accéder à la propriété. Aujourd’hui, le défi est de réussir à optimiser l’utilisation de nos ressources existantes. Nous avons compris que certains biens ne nous étaient pas utiles au quotidien et que cette logique de partage pouvait également nous permettre de réaliser des économies.

Les voitures et les maisons en sont de bons exemples, avec des plateformes de partage de voitures entre particuliers (Drivy, OuiCar, GetAround), de covoiturage (BlaBlaCar), d’échange de maisons (LoveHomeSwap) ou de location court-terme (Airbnb).